en  fr  de

Exemples de recours au CARAP
(... en construction ...)

Dans les programmes et curriculums

Les approches plurielles ont été / sont actuellement introduites dans le curriculum scolaire d’un nombre croissant de pays européens (Allemagne, Andorre, Autriche, Catalogne, Finlande, France, Luxembourg, trois régions linguistiques de Suisse, Val d'Aoste en Italie). Dans plusieurs cas, il est difficile d’identifier l’usage concret qu’ont fait du CARAP les auteurs de ces curriculums. Dans le PowerPoint suivant, nous présentons trois cas (Suisse romande, Finlande, Tessin) dans lesquels le CARAP a indubitablement joué un rôle.
L’utilisation du CARAP pour les curriculums : Trois cas (avec Texte  )

Pour en savoir plus sur les pays qui ont introduit / introduisent les approches plurielles dans leur curriculum :    Bibliographie

Quelques réflexions sur les différents types de lien que l’on peut établir entre les approches plurielles / le CARAP et un curriculum : Présentation faite lors du Colloque Plurilinguisme, perspectives curriculaires, Rabat, 2-3 mai 2016.
  La prise en compte des approches plurielles et du CARAP dans les curriculums - Quelques modalités (avec Texte  )

- (A propos de l’impact de l‘éveil aux langues sur quelques curriculums dans le monde, voir :
 L'éveil aux langues aujourd'hui - un Powerpoint de Michel Candelier and Ildikó Lörincz (6ème Congrès EDiLiC, Györ, July 2016) - La version française est dans les commentaires situés sous les images en mode "normal".)

- Pour en savoir plus sur le curriculum de Suisse romande (PER – Plan d’études romand) et le contexte dans lequel il a été développé, voir une présentation donnée par Jean-François de Pietro dans un colloque à Göttingen (Allemagne, novembre 2016) :
 De la didactique intégrée aux approches interlinguistiques Comment le nouveau Plan d’études pour la Suisse francophone conçoit-il le plurilinguisme ?
 

Les approches plurielles et le CARAP dans les nouveaux Programmes du Val d’Aoste. Informations fournies par Gabriella Vernetto, Inspectrice, Région autonome Vallée d'Aoste, g.vernetto@regione.vda.it.
La réalité valdôtaine se caractérise par un système d’éducation bilingue italien-français. Le Statut d’autonomie de la Région Vallée d’Aoste lui permet d’adapter les instructions officielles nationales à ses besoins et aux caractéristiques spécifiques de son territoire. Les « Adaptations des Orientations nationales aux nécessités locales du Val d’Aoste pour le Curriculum de l’école enfantine et du premier cycle d’enseignement »* (élémentaire et collège), d’août 2016, contiennent un chapitre entièrement consacré au plurilinguisme avec des références explicites aux approches plurielles, ainsi qu’une mention du CARAP. La partie concernant l’école de l’enfance fait explicitement référence à l’éveil aux langues.
Dans le profil de l’élève à la fin du premier cycle, on réfère clairement à des compétences plurilingues : « … curiosité, ouverture et respect vis-à-vis de la diversité linguistique et culturelle. Utilisation de connaissances et compétences dont l’apprenant dispose dans une langue pour comprendre et produire dans une autre langue. Se sentir à l’aise dans des situations de communication où plusieurs langues et/ou cultures sont présentes… »
L’attestation de compétences que l’établissement scolaire délivre à chaque élève à la fin du premier cycle prévoit la certification de compétences plurilingues. Le CARAP est mis à contribution pour la rédaction des descripteurs.
(En parallèle, une réforme de du cursus universitaire pour la formation des professeurs des écoles (Université de la Vallée d’Aoste) prévoit en troisième année un cours de « Didactique du plurilinguisme » de 60 heures.
* Adattamenti alle necessità locali della Valle d’Aosta delle Indicazioni nazionali per il curricolo della scuola dell’infanzia e del primo ciclo di istruzione. Sur ces évolutions, on peut lire aussi les commentaires de Marisa Cavalli.

 

DANS LA MISE EN ŒUVRE DE NOUVEAU PROGRAMMES ET CURRICULUMS

Mise en œuvre des nouveaux Programmes du Val d’Aoste. Informations fournies par Gabriella Vernetto, Inspectrice, Région autonome Vallée d'Aoste, g.vernetto@regione.vda.it.
L’application des « Adaptations » (voir la rubrique « Dans les programmes et curriculums » ci-dessus) se fait de manière expérimentale à compter de la rentrée 2016 et ne concerne que les premières classes de chaque niveau scolaire. Des groupes de travail ont été mis en place pour l’élaboration de curriculums et d’outils pédagogiques. Un groupe de travail pour l’école maternelle est en train de concevoir un référentiel pour l’éveil aux langues en lien avec le CARAP. Les outils pour sa mise en pratique sont recensés, des grilles d’observation pour les compétences bi-plurilingues sont élaborées. La présence de personnes de la famille pour certaines activités est une démarche généralisée.
Un plan de formation d’envergure pour les enseignants en poste a été mis en place. Pour l’éveil aux langues à l’école enfantine, un module de 8 heures de formation est mis en place dans les établissements.

 

Dans des matériaux didactiques

Dans un entretien accordé à l'Institut Goethe, Anna Maria Curci montre comment les approches plurielles peuvent inspirer de façon efficace le cursus d'éducation plurilingue et interculturel au niveau du secondaire II en Italie.
Dès le mini-cours offert aux élèves de la troisième année du secondaire I, elle a recours à des activités relevant de l'éveil aux langues et de l'intercompréhension, puis de la première année du seondaire II jusqu'aux modules EMILE projetés et expérimentés en troisième année, à la didactique intégrée des langues.
https://www.goethe.de/en/spr/mag/20825785.html (EN)
https://www.goethe.de/de/spr/mag/20825785.html (DE)
 

Dans des projets innovants

L'association slovaque des professeurs de français, sous la Présidence de Jana Bírová, a obtenu le financement d’un projet "Approches plurielles dans le contexte du FLE slovaque" (2012-2013) dans le cadre du Fonds d´Innovation Pédagogique, projet lancé par la Fédération internationale des professeurs de français et financé par le Ministère français des Affaires européennes et étrangères. Dans le projet, le chercheur et les multiplicateurs ont pu mettre en œuvre 6 activités dans l´espace scolaire. Plusieurs procédures d’évaluation (induction analytique, analyse de contenu des protocoles élaborés à partir d’enregistrements vidéo, auto-confrontations, analyse des activités par l’intermédiaire des descripteurs CARAP …) ont permis de constater qu´une mise en œuvre des approches plurielles des langues et des cultures nécessite certains changements au niveau de la conception des programmes scolaires, des enseignants et de leur formation, des manuels scolaires et de la recherche. Pour plus de renseignements, s'adresser à Jana Bírová.

Information communiquée par Yasmin Pishva (Université Stendhal - Grenoble3).
Depuis 2012, je suis engagée dans le projet Miriadi – Mutualisation et innovation pour un réseau de l’intercompréhension à distance – (2012-2015) financé par le Conseil de l’Europe. Au sein de ce projet, je participe à l’élaboration de deux référentiels pour l’approche d’intercompréhension (un référentiel pour les apprenants de langues et un référentiel pour les enseignants de langues), ainsi qu’à l’élaboration d’outils d’évaluation. Dans la première phase de ce travail, nous sommes partis de l’analyse des descripteurs du CARAP pour entamer une réflexion approfondie sur l’élaboration des descripteurs de compétences en langues et de compétences professionnelles et sur la notion de niveau dans une perspective d’approche plurielle.

 

Dans des travaux de recherche

Martine Kervran (actuellement à l'ESPE de Bretagne) a soutenu en décembre 2008 à l’Université du Maine (France) une thèse intitulée « Apprentissage de l’anglais et éveil aux langues à l’école primaire : développement et transfert de compétences métalinguistiques dans le cadre d’une didactique intégrée ». Les descripteurs du CARAP sont utilisés comme « un guide permettant de fixer des repères dans la complexité des ressources cognitives en jeu dans les situations didactiques étudiées ». Autrement dit, l’auteur cherche à « identifier et nommer les enjeux cognitifs à l’aide de la classification proposée par le CARAP » (ouvrage cité, pp.173-174). La thèse de Martine Kervran est téléchargeable sur le site Plurilangues.

Jana Bírová, maître de conférences à l´Université Constantin le Philosophe à Nitra, Slovaquie, a soutenu en 2013 sa thèse d´habilitation des recherches sur le thème « Koncepcia viacjazyčných a plurikultúrnych prístupov a perspektívy ich uplatňovania v cudzojazyčnej výučbe na základných a stredných školách (Prípadové štúdie pre francúzsky jazyk) » (« Conception des approches plurielles des langues et des cultures et la perspective de leur mise en œuvre dans l´apprentissage des langues étrangères dans les écoles élémentaires et secondaires slovaques (études de cas pour le français »). Dans la thèse plusieurs aspects théoriques et pratiques ont été abordés. Les descripteurs du CARAP ont servi à identifier les sous-compétences développées lors des activités mises en œuvre dans les écoles sélectionnées. La thèse propose des concepts, principes et pratiques de classe concrètes pour un tel enseignement; ceci afin de faciliter la mise en œuvre du cadre CARAP dans l´espace scolaire. Pour plus de renseignements, s'adresser à Jana Bírová.

Voir également un article (en anglais) en page 41 dans le numéro 3/2014 de la revue Communications (Université de Zilina): "Lesson effectiveness, strong and weak sides of the initial implementation of the integrated language apporach". 

Information communiquée par Yasmin Pishva (Université Stendhal - Grenoble3).
J’ai étudié l’incidence de l’approche réflexive sur l’identification et la construction des compétences professionnelles des enseignants et futurs enseignants qui se forment à la didactique des approches plurielles, (Pishva & Thamin, 2011) et à la didactique plurilingue via une des approches plurielles: l’approche d’intercompréhension (Pishva, 2009, 2010a, 2010b, 2012, 2014; Pishva & Degache, 2011). J’ai approfondi ce sujet dans ma thèse de doctorat soutenue à l’université Stendhal en décembre 2012 : Vers une didactique plurilingue : intégration d’une démarche réflexive dans la formation de formateurs à la didactique de l’intercompréhension en langues romanes. Dans cette étude, j’ai présenté une analyse des catégories de compétences en m’appuyant aussi sur la classification proposée dans le CARAP.

 

Dans la formation des enseignants

Information communiquée par Yasmin Pishva (Université Stendhal - Grenoble3).
J'utilise le CARAP dans le cadre d’une formation interuniversitaire intitulée « Didactique des langues à l’école : approches plurielles » et qui est destinée à des étudiants des langues vivantes (anglais, espagnol, italien, etc.) et de Sciences du Langage. Les étudiants travaillent principalement à partir des nombreuses ressources accessibles sur le site du CARAP (Kit de formation, Référentiel, Banque de Matériaux Didactique). Parmi les différentes activités, j’amène les étudiants à consulter le site d’une part, pour prendre connaissance de certains contenus liés par exemple à la définition des approches plurielles, à la politique linguistique, à la formation des enseignants, et, d’autre part, pour accomplir une analyse détaillée des descripteurs (savoirs, savoir-faire, et savoir-être) en relation avec les activités proposées dans la Banque de Matériaux Didactique.

 

Pour des projets globaux

La Charte nationale de l’éducation et de la formation du Maroc, lancée dès l’an 2000, prévoit outre l’enseignement de l’arabe, langue officielle, l’enseignement d’une, puis de deux langues étrangères au niveau du primaire. La Charte prévoit une « Ouverture » sur l'amazighe, qui constitue une langue officielle de l'État. Elle propose aux autorités pédagogiques régionales de « choisir l'utilisation de la langue Amazighe ou tout dialecte local dans le but de faciliter l'apprentissage de la langue officielle au préscolaire et au premier cycle de l'école primaire ». Dans un texte ci-joint, Fatima El Kalloufi, enseignante-chercheuse à l’Université Mohammed V de Rabat, explique en quoi cette situation a incité une équipe de cette université à traduire, sous sa coordination, le CARAP en arabe.
Un premier séminaire de formation aux approches plurielles a eu lieu à Rabat en mai 2015, un colloque international et une nouvelle action de formation sont prévus pour mai 2016.

Voir le texte de Fatima El Khalloufi
Prendre contact avec Fatima El-Khalloufi
(faelkhalloufi@yahoo.fr)

Texte à ajouter